E-cigarette Europe Tabac

Réponse de la Commission Européenne aux inquiétudes sur les effets de la cigarette électronique

Alertée par une prise de position de l’OMS sur la cigarette électronique jugée « incontestablement nocive », Stéfania Zambelli, députée européenne, posait trois questions à la Commission européenne en octobre 2019 :

  1. La Commission envisagera-t-elle la création d’un comité médical scientifique chargé d’étudier les effets à court et à long terme des cigarettes électroniques sur la santé ?
  2. Estime-t-elle qu’il faut accorder la priorité à l’encouragement et à la promotion des moyens les plus accessibles pour arrêter de fumer ?
  3. Cherchera-t-elle à introduire une législation ad hoc régissant l’utilisation de plus en plus répandue des cigarettes électroniques en sensibilisant et en informant sur les effets de ces cigarettes ?

Au nom de la commission européenne, le 9 janvier 2020, Mme Kyriakides confirme que la Commission suit l’évolution et les preuves scientifiques concernant les cigarettes électroniques et qu’elle a déjà demandé un avis au comité scientifique (SCHEER) qui aborde les effets à court et à long terme sur la santé.

Elle constate cependant que depuis 2016, la Commission estime que les campagnes antitabac les plus adaptées relèvent d’initiatives nationales et précise que les politiques de sevrage tabagique relèvent de la compétence des États-membres

La Commission rendra compte de la mise en œuvre de la directive de 2014 sur les produits du tabac en 2021

Voir également la réponse de la commission apportée à la question de Frédérique Ries (députée belge) au sujet du premier décès d’un vapoteur en Belgique

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.