Consommation Fiscalité Tabac

Ventes de tabac : La baisse se poursuit .. la désinformation aussi !

L’industrie du tabac ne manque jamais de manipuler les chiffres lorsqu’elle veut faire croire que la consommation du tabac repart à la hausse. DNF dénonce régulièrement ces agissements et de nouveau, attire l’attention sur la manipulation de la SEITA pour désinformer.

Nos experts ont analysé les véritables données des ventes de tabac et c’est tout le contraire !

Les douanes, sur les données fournies par LOGISTA, principal distributeur de tabac en France, font état d’une diminution des livraisons de cigarettes (-5,18% en métropole et- 32,91% en Corse) pour le mois d’avril 2020 comparé au même mois de l’années précédente.
Mais dans le même temps, la SEITA (Imperial Tobacco) annonce une hausse considérable (+23,7%) de consommation de tabac en avril 2019 en oubliant de préciser qu’il s’agit d’une comparaison entre les chiffres de mars et d’avril 2020.

Cette comparaison sans aucune pertinence relève de la manipulation. En effet, il est vrai que les livraisons de cigarettes ont été supérieures de 20% entre avril et mars 2020, mais la situation était la même en 2019 (+15%) ou 2018 (+4%).

Pour comparer des choses comparables, il faut prendre des périodes identiques. Ainsi, les livraisons de cigarettes des 4 premiers mois de 2020 sont inférieures (-8%) à celles des 4 premiers mois de 2019 comme celles de 2019 avaient déjà été inférieures (-6%) à celle de 2018.

Le confinement a certes eu un effet très important sur les ventes transfrontalières. Il a cependant permis aussi de constater que les achats, légaux ou illégaux, revenus chez le buraliste ne représentaient en réalité qu’une faible proportion des achats nationaux puisqu’à leurs constat d’une ampleur surprenante s’oppose une constante régression des ventes nationales.

On notera cependant une augmentation importante du tabac à rouler, du tabac à chicha et des sticks de tabacs chauffés, mais là aussi, il faut savoir raison garder, la cigarette représente plus de 80% des ventes !

La politique de taxation mise en place en 2017 produit des effets remarquables, il faut s’en réjouir. La politique de taxation européenne (directive de 2011) n’arrive pas à harmoniser les prix en Europe, elle est bonne, mais il faut la rendre efficace.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.